Faire un film.

Le site de référence de la vidéo amateur, entièrement gratuit !
Toutes les infos, conseils, et astuces pour faire un film de A à Z.

Notions de dramaturgie dans Écriture de scénario

Les 3 règles d'or

Rentrons dans le vif du sujet. Avant de commencer il faut tout d’abord avoir une idée, une histoire à raconter. Ayez bien à l’esprit que les règles et notions suivantes ne servent qu’à structurer l’histoire, et non pas à la rendre intéressante.

Voyons tout d’abord quelques règles d’or du langage cinématographique :

Structure générale d'un film

Celle-ci ressemble fortement à celle d’un roman. Tout d'abord un film est structuré autour de nœuds dramatiques. Il s’agit de moments où l’émotion est la plus forte, les enjeux les plus importants. On appelle ça l’intensité dramatique. Pour faire simple, qu'il s'agisse d'un film d'action ou d'un drame, l'intensité dramatique est sensée représenter le rythme cardiaque de vos spectateurs ! Voici maintenant de manière schématique la structure suivie dans presque tous les films :

l'intensité dramatique d'un film suit une courbe qui croit jusqu'à atteindre un climax.

Explication du schéma :

Cet exemple est bien sûr volontairement caricatural pour vous permettre de bien identifier ces étapes ! 

Par ailleurs, une des recettes de cuisine pour terminer un film et de finir par la même image que celle du début, c'est-à-dire montrer explicitement dans la scène de conclusion que le héros a retrouvé sa situation initiale et que la vie peut reprendre son cours. cette technique produit une forte impression sur le spectateur, elle donne l’impression que le film est complet et bien ficelé. De nombreux films exploitent cette astuce, notamment Forrest Gump. Cette technique est un peu artificielle quoi-que assez efficace.

La prochaine fois que vous verrez un film, amusez-vous à détecter l'élément perturbateur, les noeuds dramatiques, le climax, et la fameuse "astuce Forrest Gump". C'est un très bon exercice pour bien assimiler ces notions, et de plus c'est amusant de comprendre la structure qui soutient un film, on a l'impression de découvrir la partie immergée de l'iceberg ! Vous verrez alors que 90% des films suivent cette construction à la lettre, quel que soit le genre (drame, comédie, action, etc.).

 

Le court-métrage

Dans le cas particulier d’un court-métrage, la structure est strictement la même, tout est simplement condensé. En particulier, les noeuds dramatiques intermédiaires sont généralement absents pour aller directement à l'essentiel. La majorité des court-métrages fonctionnent sur le principe de la chute, un peu comme une blague :

l'intensité dramatique d'un court-métrage suit une courbe similaire à celle d'un long métrage, mais de façon beaucoup pplus directe.

Voilà, rappellez-vous qu'il s'agit d'un structure suggérée mais en aucun cas obligatoire. Cartains excellents court-métrages ne suivent pas ce schéma et n'ont pas du tout de chute par exemple.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez approfondir le sujet, voici un sélection de ressources pour en savoir plus :

La dramaturgie

La dramaturgie de Yves Lavandier

Sans doute l'ouvrage reconnu comme étant le plus complet sur le sujet, un must si vous souhaitez approfondir vos connaissances théoriques sur le sujet.

En savoir plus →
Écrire un scénario pour le cinéma

Écrire un scénario pour le cinéma de Franck Haro

Un ouvrage de référence qui apporte toutes les notions théoriques de l'art dramatique, ainsi qu'une méthodologie très détaillée pour écrire votre scénario. 

En savoir plus →

Conclusion

Maintenant que nous avons vu les fondamentaux théoriques dans leurs grandes lignes, nous allons pouvoir passer à la phase de rédaction.