Faire un film.

Le site de référence de la vidéo amateur, entièrement gratuit !
Toutes les infos, conseils, et astuces pour faire un film de A à Z.

Manier la caméra dans Tournage

Posez la caméra sur un trépied 

Pour éviter de donner le mal de mer à vos spectateurs, il est fortement recommandé d’utiliser un trépied : il n’y a rien de plus dérangeant qu’une caméra qui tremblote sans raison, sauf si votre objectif est de faire un remake du Projet Blair Witch. Le trépied est l’accessoire numéro 1 de tout cinéaste, il en existe pour tous budgets à partir de 20€ et prend 2 minutes à installer. Vous n’avez donc aucune excuse !

Petit bémol tout de même sur les trépieds low-cost : si vous souhaitez faire des plans avec rotation de la caméra, il vous faudra un trépied conçu pour la vidéo et non la photo. Ceux-ci sont plus stable et et possèdent une tête qui permet des mouvements fluides. Vous avez par exemple ce modèle de la marque Andoer.

Pour des prises de vue en mouvement ou travelling, il vous faudra soit un support d‘épaule, soit un stabilisateur type steadycam, mais ces derniers sont difficiles à équilibrer et manier quand un débute.

Réglez votre caméra

préférez le format 16/9

Commencez par régler votre caméra en mode 16/9 ci ce n’est pas le cas par défaut : ceci donne tout de suite un aspect plus "cinématographique". Le 4/3 n'est presque plus utilisé, la plupart des télés et écran de PC sont aujourd’hui en 16/9, et même les chaînes de télé s’y mettent.

En ce qui concerne les réglages de la caméra, si vous êtes débutant je vous conseille d’utiliser le mode AUTO. Dans 90% des cas, il convient parfaitement : la caméra règle toute seule la balance des blancs, optimise l’exposition, règle la mise au point. Bref c’est parfait pour un néophyte. En revanche, votre caméra possède sans doute un mode de réglage statique ou dynamique. En mode dynamique, les réglages sont ajustés pendant la prise de vue vidéo (luminosité, mise-au-point, etc.), ce qui ne donne pas un très bon rendu. Il vaut mieux passer en mode statique de manière à figer les réglages au début de la prise.

 

Oubliez le zoom 

Le zoom en cours de prise de vue ne se fait plus depuis Inspecteur Derrick, et cet effet est aujourd'hui devenu assez kitsch. En revanche vous pouvez très bien utiliser le zoom pour ajuster le cadrage avant de tourner le plan.

Multipliez les plans

Un film est plus intéressant s’il y a plusieurs plans et différents points de vue. Evitez donc que toute la scène ne soit filmée en plan d’ensemble fixe, c’est ennuyant pour le spectateur et c'est pourtant l'erreur que font beaucoup de débutants. Comme vous n’avez sans doute pas plusieurs caméras, vous pouvez demander aux comédiens de jouer plusieurs fois la scène, en plaçant la caméra à des endroits différents, et en faisant notamment des plans sur les visages. Les différentes prises seront par la suite assemblées au montage. Mais attention aux faux raccords, ces fameuses incohérences entre 2 prises. Par exemple dans un plan le héros tient un livre de la main droite et dans l’autre de la main gauche.

Soignez votre prise de son

utilisez un micro externe

Bien souvent les micros intégrés aux caméscope sont d’une qualité très médiocre, et ont une fâcheuse tendance à capter beaucoup de bruits de fonds et de sons d’ambiance au détriment de la voix de vos sujets. Il est donc vivement conseillé d’utiliser un micro externe directionnel, c’est-à-dire qui capte mieux les sons placés devant lui que derrière ou sur les côtés. Par exemple, le VideoMic de Rode est une référence en la matière. Pendant le tournage, pensez à contrôler la piste audio entre les pistes, notamment pour être sûr que le micro est bien branché et allumé, et que vous n’avez pas capté de bruits parasites par erreur. Le vent, sirènes de police, et autres bruits de foule peuvent se révéler catastrophiques au montage !

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez approfondir le sujet, voici un sélection de ressources pour en savoir plus :

Mon guide du tournage-montage

Mon guide du tournage-montage de Jean-Charles Fouché

Un guide très complet et didactique, il s'agit d'une véritable formation accélérée aux métiers de cadreur et monteur.

En savoir plus →